Interview de Maxime Beggiato, trader, créateur du portail de trading optionmag

Mag : bonjour Maxime, avant d’entrer dans le vif du sujet, est-ce que tu peux te présenter à nos lecteurs ?
Max : je suis un homme de 32 ans, je suis le créateur du portail optionmag.fr, regroupant aujourd’hui une communauté de traders, ainsi que de courtiers tels IQ Option, Markets.com ou même etoro. Cela fait à peu près de 10 ans que je suis un trader. J’ai suivi des études de commerce à Paris. Je suis passionné de maths et d’économie.

J’aime aussi faire du le camping, c’est apaisant (sourire). Voilà les grandes lignes de ma vie (rire)
Mag : comment vous est venue l’inspiration de devenir trader ?

Toujours passionné par ces courbes !

Max : j’adorai les maths en classe, d’ailleurs, je l’adore toujours autant. Le trading nécessite des facultés d’analyse de haut niveau et le fait d’être plutôt bon en math est un bon point en tant que trader. Puis, j’avais un oncle travaillant chez le courtier Markets.com qui nous parlait de ses placements, des aléas de son métier. Je trouvais ces histoires passionnantes. Je peux donc dire que l’inspiration m’est venue de lui. (sourire) Mais c’est aussi le goût du risque et l’appât du gain. Sur ce dernier point, je crois que c’est inné. C’est à l’âge de 20 ans que la passion du trading m’est vraiment venu. Seulement, c’est depuis mon adolescence que j’ai décidé d’embrasser le métier de banquier et ce qu’il y a autour. C’est ce qui m’a conduit vers la bouse et le trading. Je suis intéressé par les instruments financiers de base (Equity, future et bond).

Mag : il faut impérativement être bon en maths pour faire du trading ?
Max : le trading, c’est le monde de la spéculation. Il s’agit de calcul, d’analyse et une bonne dose d’intuition. Pour vous répondre honnêtement (sourire), les maths est un des compétences qu’il faut avoir pour être un bon trader. Mais, il faut avoir d’autres compétences qui se complètent avec les maths. Comme, l’initiation au monde du commerce et de l’économie.
Mag : quels sont tes traders de référence ?
Max : pour moi, le plus grand c’est Georges Soros. Son livre de finance “The Alchemy of Finance” de Soros m’a inspiré dès les premières lignes. Il m’a fasciné par son raisonnement, je suis sûr que c’est grâce à ses études en philosophie. Stanley Druckenmiller et Paul Tudor Jones m’inspirent aussi.
Mag : quand vous avez commencé à faire du trading raconter nous vos débuts ?
Max : j’ai commencé en 2006, j’ai commencé avec 4 comptes. En bourse, j’ai la chance de n’avoir pas eu un grand flope, mais plusieurs petits échecs qui se sont succéder. Puis concernant les succès, mon plus grand fut mes premiers gains de 4000 euros. Dans le forex, où j’ai investie à mes débuts, c’est la stabilité des gains était ma priorité.
Mag : cela ne vous a pas fait peur les risques des pertes en bourse ?
Max : c’est vrai, ce genre d’investissement est plutôt réservé au spécialiste. Mais, comme je l’ai dit au début, j’aime le risque. C’est l’essence même du trading, le gain et le risque va de pair. Le risque est toujours grand surtout sur les produits spéculatifs. Comme on dit « Plus le risque est grand, plus le gain est aussi ». Il faut dire que depuis ces dernières années, mes courbes d’investissent ont connu une croissance assez marquée. C’est sans doute, l’expérience !
(rire)
Mag : faire du trading en indépendant et en vivre est-ce possible ?
Max : oui, bien sûr. Mais, il faut s’affranchir et s’y atteler sérieusement.
Mag : comment vois-tu le trading et quels indicateurs te font monter au rideau (rire) si tu me permets l’expression!?
Max : c’est la variation et fluctuation du cours des actifs financiers, qui est appelé le risque. C’est le calcul des risques qui fait la réussite des investissements. C’est sur cela que repose le gain des banques, ils optent pour la prise de risque. Le trading est donc pour moi, la meilleure façon de capitaliser les risques. Il faut savoir le doser et anticiper les fluctuations du marché.

Mag : quel conseil donneriez-vous aux amateurs et aux débutants qui s’essayent en tant que trader ?
Max : prenez le temps de lire des livres tels les bandes de Bollinger, de suivre les nouvelles financières et de faire confiance à vos intuitions. Puis, la phase analyse est primordiale, il ne faut surtout pas le négliger. Je vous souhaite à tous du courage.

Leave a Comment

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *